Menu

Le Conseil de Développement a décidé en novembre 2017 de s’autosaisir sur plusieurs thématiques liées au développement de notre territoire.

Un des Ateliers ainsi constitué s’est intéressé à l’émergence d’une démarche de Marketing Territorial et plus particulièrement à l’impact que celle-ci aurait pour l’attractivité en matière économique et donc de création d’emplois.

Après plusieurs mois de travail, l’Atelier a présenté sa contribution à l’occasion d’une séance plénière le 28 novembre 2018. L’assemblée a adopté cette contribution.

Durant le dernier trimestre 2017, accompagné par des étudiants de KEDGE BUSINESS SCHOOL, le Conseil de Développement a réalisé une enquête auprès des jeunes de notre territoire.

L’objectif? Mieux connaitre leurs attentes et leurs perceptions sur des sujets aussi variés que les transports, les établissements scolaires et d’enseignement supérieur, le sport, la culture, …

Aujourd’hui, nous vous présentons les principaux résultats de cette enquête. Bonne lecture!

Chaque année, le Conseil de Développement TPM produit un rapport d’activités qui relate les travaux menés par les différentes commissions.

Ce document est présenté en Assemblée Générale et transmis par la suite aux élus de l’Agglomération Toulon Provence Méditerranée.

Ce Contrat de Baie porte des ambitions fortes et déploie une série de modalités pratiques pertinentes pour atteindre ses ambitions, décomposées en grands enjeux thématiques que sont la réduction des pollutions, la gestion durable des ressources et l’amélioration des fonctionnalités naturelles des milieux terrestres et marins en lien avec la gestion du risque. Un point important pour le Conseil de Développement concerne le volet animation et l’intention d’associer des acteurs du territoire dans le cadre d’une gouvernance partagée.

Dans ce cadre, le Conseil de Développement après avoir entendu l’exposé des techniciens chargés de l’élaboration de ce document souhaite être pleinement associé au développement des actions pédagogiques en direction du grand public ainsi qu’à l’animation et au pilotage du Contrat de Baie des Iles d’Or.

En effet, au-delà des actions de prévention et de préservation préconisées dans ce document, le Conseil de Développement considère que la société civile a non seulement un rôle important à jouer dans la diffusion de ces préconisations mais aussi que les acteurs économiques de notre territoire peuvent trouver dans les actions qui en découlent de nombreuses opportunités pour valoriser économiquement les procédés, les bonnes pratiques, notamment en termes de recherche et de développement.

Le Conseil de Développement propose ainsi qu’une commission de travail puisse être constituée pour définir les axes d’une stratégie économique découlant de la mise en œuvre de cette politique, notre territoire disposant dans ce domaine de tous les atouts et potentiels nécessaires pour devenir en cette matière un territoire de référence et d’excellence.

Le débat sur la mobilité urbaine tient une place croissante dans celui, plus large, sur le devenir de notre société. Il montre bien que le bilan des échanges comporte des facteurs positifs (le service rendu par les destinations économiques ou récréatives, le lien social) et des facteurs négatifs (le coût du déplacement en temps et en argent, les nuisances induites, les frais de maintenance des ouvrages empruntés).

Si les questions sont nombreuses et les décisions lourdes à prendre, le territoire se construit depuis bien longtemps et des réseaux ont toujours été nécessaires pour les irriguer. Les déplacements des personnes et des biens ont toujours été au centre des préoccupations urbaines et leur gestion et leur organisation en deviennent maintenant des enjeux majeurs.

Inventer de nouvelles pratiques de mobilité doit pouvoir favoriser le bien être de la population et la compétitivité des territoires en général et en particulier, celui de Toulon Provence Méditerranée.

Le Plan de Déplacements Urbains 2015 – 2025 traduit une vision moderne du développement territorial mêlant l’urbanisme aux besoins en déplacements qu’il engendre tout en s’inscrivant dans une démarche durable, ouverte et participative de l’ensemble des nombreux acteurs qui y contribuent. Il transforme nos contraintes en opportunités et inscrit l’agglomération dans une nouvelle ère, dans une ambition de meilleure reliance des citoyens et d’innovation porteuse d’attractivité pour le territoire.

Les transports en commun sont abordés dans leur globalité et leur hiérarchisation permet d’apporter une réponse pertinente aux différents besoins de la société. Le renforcement de leur maillage contribue à l’amélioration de leurs interfaces nécessaire pour optimiser l’offre dans un contexte financier contraint pour les collectivités.

L’usage de l’automobile doit être maîtrisé sans pour autant le contraindre tout en offrant des alternatives crédibles et suffisamment incitatives. L’organisation des flux avec un nouveau partage de l’espace public apportera une réponse aux modifications de comportement de mobilité souhaité avec un report sur la marche à pied et le vélo dans les hyper-centres et aux transports en commun dans les secteurs denses.

La promotion, à travers notamment les nouvelles technologies, de ces changements sociétaux souhaités au quotidien dans le mieux vivre ensemble permettra sans nul doute la valorisation des actions menées dans ce Plan de Déplacements.

Le Conseil de Développement de TPM souligne la qualité du travail effectué, du document produit, ainsi que des précisions qui ont pu être apportées lors de la présentation en commission et s’inscrit donc favorablement dans la vision pragmatique du territoire proposée par ce Plan des Déplacements Urbains 2015 – 2025.  Il recommande la même rigueur d’exécution dans sa mise en œuvre, prenant en compte la dynamique démographique et économique de notre territoire.